C r i t i q u e s

Maître Peronilla – Don Guardona

Concert sous l'égide du Palazetto Bru Zane, TCE, le 1er juin 2019

Orchestre national de France - direction : Markus Poschner

"François Piolino, habitué du répertoire, est un Don Guardona parfaitement idiot. Sa voix solide au timbre franc est maniée avec vélocité."

Damien Dutilleul, olyrix.com

"Le reste de la distribution est également de belle facture avec une mention spéciale pour le toujours impeccable François Piolino succulent Guardona"

Brigitte Maroillat, forumopera.com

 

"tandis que François Piolino cultive avec art le ridicule de Don Guardona."

Alain cochard, concertclassic.com

"wie der geprellte zweite Ehemann Don Guardona, herrlich gespielt durch François Piolino."

Waldemar Kamer, olinemerker.com

"L’autre mari trouve en François Piolino vis comica et présence."

Emmanuelle pesqué, cmsdt-spectacles.blogspot.com

"Le sûr métier d'Éric Huchet et de François Piolino apporte à leur personnage la vraie carrure."

Jean-Pierre Robert, on-mag.fr
 

 

L’Enfant et les Sortilèges – La Théière, l’Arithmétique & la Rainette

CD, orchestre de Radio France - direction : Mikko Franck

"On rêvait de Sabine Devieilhe en Princesse, de Jean-François Lapointe en Chat, de Nathalie Stutzmann en Tasse chinoise, de François Piolino en Petit Vieillard, et l’on n’est pas déçu."

François Lafon - musikzen.fr

"la superbe Théière de François Piolino."

Vincent Guillemin - resmusica.com

"la voix perçante et l’énergie avec lesquelles François Piolino électrise la Theière, l’Arithmétique puis la Grenouille."

"Sabine Devielhe as The Fire and François Piolino as Mr Arithmetic are first class"

BBC Music Magazine, août 2017

"the casting is very strong, with bags of character, from Nathalie Stutzmann’s molasses contralto as Maman – and a heavily lacquered Chinese cup – to François Piolino’s demented Arithmétique and feisty teapot (‘I’ll marm’lade you!’)."

Marc Pullinger - Grammophone Magazine

L’Enfant et les Sortilèges – La Théière, l’Arithmétique & la Rainette

CD, orchestre du SWR - direction : Stéphane Denève

"Et concluant la distribution, François Piolino nous impressionne par son timbre brillant, à la projection phénoménale, défendant avec assurance les rôles pourtant ingrats de la Théière, du Petit Vieillard et de la Rainette."

Alexandre Jamar - forumopera.com, 15 août 2017

 

Werther - Schmidt

Royal Opera House, Covent Garden - direction : Antonio Papano - juin, juillet 2016

"Yuriy Yurchuk and François Piolino maximise the potential of village drunks Johann and Schmidt"

George Hall - the Guardian, 21 juin 2016

"François Piolino and Yuriy Yurchuk entertained with gusto as the two drinking buddies in the comic relief episode at the start of Act II."

David Karlin - backtrack.com

"and Yuri Yurchuk and François Piolino did a nice double act as the bibulous comic relief."

Ruper Christiansen - The Telegraph, 20 juin 2016

"Johann and Schmidt, the Mayor’s drinking partners, make for colourful figures – particularly the latter, sung with ringing clarity by Francois Piolino."

Edward Bhesania - thestage.co.uk

L’Enfant et les Sortilèges – La Théière, l’Arithmétique & la Rainette

orchestre de Radio France - direction : Mikko Franck

"la voix perçante et l’énergie avec lesquelles François Piolino électrise la Theière, l’Arithmétique puis la Grenouille."

christophe Rizoud - forumopera.com, 15 avril 2016

"Le lyrisme et la fantaisie, ils s’exercent à travers les interprètes : (...) la voix perçante et l’énergie avec lesquelles François Piolino électrise la Theière, l’Arithmétique puis la Grenouille."

Christophe Rizoud - forumopera.com, 15 avril 2016

 

"les interventions hilarantes – et vocalement impeccables – de François Piolino en Théière, Petit Vieillard ou Rainette."

Didier van Moere - concertonet.com, 15 avril 2016

L'heure espagnole - Torquemada

Concert au Boston Symphony Hall - mars 2016 (Boston symphony Orchestra, dir. Charles Dutoit)

"The role of Torquemada the clockmaker is written for a nasal character tenor in the manner called “Trial” (after one of its early exponents), and François Piolino delivered his part in an agreeable, unexaggerated version of that style."

David Wright - bostonclassic review.com

 

"Piolino, with his comically lank hair and piping voice, was the perfect image of a milquetoast."

David Bonetti - bershirefinearts.com

 

"The relatively small role of Torquemada was written for a specific type of high, nasal voice called “Trial” and credit is surely due Francois Piolino for making the part sound as appealing as it did here. He delivered his scenes straightforwardly and cleanly, drawing much humor from the situation in which the hapless (and oblivious) clockmaker finds himself."

Jonathan Blumhofer - artsfuse.org

 

 

 

 

L'Étoile - Prince Hérisson de Porc-Épic

Royal Opera House, Covent Garden - Janvier 2016

"Hérisson de Porc-Epic (the excellent François Piolino)"

Kate Keelaway - The Guardian

 

-------

 

L’Enfant et les Sortilèges – La Théière, l’Arithmétique & la Rainette

L'heure espagnole - Torquemada

 

Genève et Lausanne - octobre 2015 (Orchestre de la Suisse Romande, dir. Charles Dutoit)

« La courte apparition du ténor François Piolino (Torquemada) révèle l’insolence d’un rare talent. Avec sa diction impeccable, la clarté du timbre, l’aisance vocale, les aigus éclatants, il est immédiatement le personnage. Avec lui, son charisme, pas besoin de mise en scène. (...) Reste que devant l’orchestre, les chanteurs rivalisent d’esprit pour aviver les mots. Ainsi, on retrouve avec un très grand bonheur François Piolino (La Théière, Le Petit Vieillard, La Rainette), irrésistible dans « L’Arythmétique ». »

Jacques Schmitt - resmusica.com

 

« François Piolino est désopilant dans ses interventions, son accent franglais de théière étant plein d’humour et son Arithmétique complétement déjanté. »

Antoine Lévy-Leboyer - concertonet.com

 

"Un bien joli plateau de solistes compose les divers rôles de la soirée ; à souligner la très belle incarnation de François Piolino qui campe un Torquemada truculent"

Thomas Muller - backtrack.com

 

 

 

 

 

Festival de Glyndebourne

« Piolino’s Teapot sparred with Elodie Méchain’s Chinese cup to great comic effect (“I box you, I marm'lade you”) »


-------

 

Chérubin - le Duc

Opéra de Montpellier, cotobre 2015

 

« On donnera une mention spéciale à François Piolino, comme toujours d’une extraordinaire aisance vocale et scénique.  »

Marc Ginot - resmusica.com

 

« On rit sans réserve devant le numéro impayable de François Piolino, incisif et admirable diseur.  »

Nicolas Girenenberger - classiquenews.com

 

« François Piolino réussit un Duc épatant et tête à claques, bien secondé dans la liste des rôles bouffes par le Comte irrésistible de Philippe Estèphe.  »

David Verdier - altamusica.com

 

-------

 

Madama Butterfly – Goro

Opéra de Lille, 2015

« Chanteur habile et comédien talentueux, François Piolino révèle le potentiel théâtral insoupçonné de Goro, personnage presque aussi important, dans cette production, que Pinkerton et Sharpless. »

Sébastien Foucart – Concertonet

 

« Le Goro de François Piolino est très réussi, le Suisse est réactif et drôle et sévère selon les besoins ; il affirme une grande conscience scénique. »

Sabino Pena Arcia - Classiquenews

 

 

-------

 

L’Enfant et les Sortilèges – La Théière, l’Arithmétique & la Rainette
 

Orchestre de Paris & London Philharmonia, janvier - février 2015 (Esa-Pekka Salonen)

« Hélène Hébrard est s’impose avec bonheur dans l’Enfant, tout comme François Piolino, parfait comédien-chanteur, cocasse à souhait dans ses multiples personnages. »

José Pons – Opéra Magazine

 

« Du côté masculin on applaudit sans réserve la prestation de François Piolino notamment en Théière et en Rainette »

François Lesueur – Concerclassic

 

« François Piolino, impayable dans tout ce qu’il chante. »

Didier van Moere – Concertonet

 

« Memorable contribution from François Piolino »

Peter Reed – ClassicalSource

 

 

Teatro dell’Opera di Roma, 2014

« Infine il marito Torquemada interpretato con sagacia e finta ingenuità dal tenore François Piolino." / "

Di grande raffinatezza  François Piolino come Teiera, Vecchietto dell’aritmetica e la Rana. »

Massimiliano Maurizi – GB Opera

 

« Le Torquemada faussement candide de François Piolino bénéficie lui aussi d’un timbre parfaitement adapté au rôle »

Cédric Manuel – Forumopera

 

 

Opéra National de Paris, 2013

« […] en passant par un irrésistible François Piolino, impayable en Théière-boxeur de foire ou en petit vieillard mais dont le grand show reste l’Arithmétique, institutrice sadique en talon aiguille et chignon pratiquant l’éducation anglaise. Décidément le travestissement est la grande affaire de cet irrésistible chanteur-acteur. »

Jean-Christophe Hoffelé -concertclassic.com

 

« […] et surtout les impayables numéros – en Théière puis en Rainette – du toujours exquis François Piolino. »

Emmanuel Andrieu - classiqueinfo.com

 

« Seuls Alexandre Duhamel et François Piolino ont encore cet art du dire, de la belle déclamation aristocratique française »

Yannick Millon – Altamusica

 

« La Théière, la Rainette et le Petit Vielliard impayables de François Piolino »

Didier van Moere – Concertonet

 

 

DVD de Glyndebourne

"On en garde un seul, François Piolino, impayable acteur-chanteur jouant des muscles pour la Théière, presque sadique en Vieillard-Arithmétique, désopilant en Grenouille façon Platée."

Jean-Christophe Hoffele - asopera.fr

 

 

Opéra de Lyon, 2012

« Il n’est au fond que François Piolino, Théière so chic et Vieillard jubilatoire de stridences élégantes, et une Maîtrise parfaitement réglée, pour se hisser à la hauteur de la partition. »

Yannick Millon - Altamusica.com

 

 

------

 

Les Mamelles de Tirésias – Lacouf

Opéra National de Lorraine, 2014

« François Piolino confirme son adéquation aux rôles de ténor de caractère avec un Lacouf de haut relief »

Michel Thomé - Resmusica

 

 

 

Eugène Onéguine – Monsieur Triquet

Festival de Glyndebourne, 2014

« dainty Triquet (Francois Piolino) couldn’t be bettered. »

Rupert Christiansen – The Telegraph

 

« François Piolino‘s Triquet – [is] artfully sketched. »

George Hall – The Guardian

 

« Francois Piolino was a light-toned, elegant Triquet. »

Melanie Eskenazi – Music OMH

 

 

 

La Flûte Enchantée – Monostatos

Opéra National de Paris, 2014

« Enfin, Monostatos (François Piolino), en « fossoyeur » pelle à la main, s’amuse et nous ravit par sa lubricité et son excentricité  »

Marie Torrès - artistikrezo.com

« Monostatos d’excellente tenue de François Piolino »

Didier van Moere – Concertonet

 

« L’inquiétant Monostatos de François Piolino chuinte et siffle toujours avec brio »

Mehdi Mahdavi – Altamusica

 

« excellent Monostatos, au chant subtil, de François Piolino »

Chantal Cazaux – L’Avant-scène Opéra

 

« François Piolino croque un Monostatos épatant et très percutant vocalement, le meilleur entendu depuis longtemps. »

Nicolas Grienenberger - Classiquenews

 

 

 

Dialogues des Carmélites – L’Aumônier

Théâtre des Champs-Elysées, 2013

« et l’on admire tout autant le Père confesseur de François Piolino dont l’Office irradie de simplicité. »

Jean-Christophe Hoffélé -

« l’Aumonier de Francois Piolino, par [sa] présence vocale et la netteté de la diction, s’impose  sans conteste. »

Christophe Rizoud – Forumopera

 

« François Piolino, Aumônier d’une sobriété remarquable, nous rappelle qu’on l’associe à tort aux seuls emplois comiques. »

Didier van Moere – Concertonet

 

« l’Aumônier de la plus évidente simplicité de François Piolino, voix presque sans couverture et élocution distinguée où pas une syllabe ne manque de définition. »

Yannick Million – Altamusica

 

« Excellent (…) Père confesseur de François Piolino. »

Chantal Cazaux – L’Avant-scène Opéra

 

DVD

"l’Aumônier idéal de François Piolino, diction miraculeuse et bouleversante simplicité du débit qui devraient être la règle et non l’exception dans un ouvrage aussi attaché à la notion de conversation."

Yannick Millon - altamusica.com

 

Turandot – Pang

Opéra de Lorraine, 2013

« Enfin, un efficace autant que cocasse trio de ministres – Chang Han Lim, François Piolino et Avi Klemberg – complètent cette excellente distribution. »

Emmanuel Andrieu - Concertonet

 

« Dans le rôle de Ping, le baryton coréen Chang Han Linn mène excellemment le jeu, tandis que ses deux compères ténors, François Piolino (Pang) et Avi Klemberg (Pong) lui donnent la réplique en cadence comme il se doit. Chacune de leurs apparitions facétieuses, réglées au cordeau, capte l’attention tandis que leur chant déclame, commente, se moque… »

Brigitte Cormier – Forumopera

 

« En marionnettes déjantées et voix se répondant comme en échos, Chang Han Lim, François Piolino et Avi Klemberg forment avec drôlerie le trio Ping, Pang, Pong »

Caroline Alexander - Webtheatre

 

 

 

Capriccio – Monsieur Taupe

Opéra de Lyon, 2013

« François Piolino, Monsieur Taupe parfait. »

Jean-Marc Proust - Opéra Magazine

 

« On a gardé pour la fin le Monsieur Taupe de François Piolino, si sensiblement joué, si tendre, le contraire des numéros de caractère auquel est trop uniment voué cet emploi devenu à force vraiment poussiéreux. »

Jean-christophe Hoffelé - concertclassic.com

 

« François Piolino, who knew how to make a big impact in a small role »

Opera

 

« Monsieur Taupe, le souffleur, interprété avec talent par le ténor François Piolino, est ici un personnage inquiétant, qui permet à David Marton de rappeler aussi le contexte historique de la création de Capriccio (1942). […] »

Fabrice Malkini - forumopera.com

 

« Excellent François Piolino »

Gérard Corneloup – Anaclase

 

« Davvero notevoli inoltre due prove in ruoli che a volte rischiano di sfuggire: Monsieur Taupe è già di per sé un personaggio piuttosto enigmatico, e in questo allestimento la sua importanza era aumentata dall’essere spesso in scena nel corso dell’opera; François Piolino è riuscito a fare in modo che non passasse inosservato, ma che anzi assumesse la stessa importanza degli altri. » Daniele Galleni – Operaclick

 

 

 

Die Entführung aus dem Serail – Pedrillo

Opéra de Nantes, 2013

« […] l’exquis François Piolino, joue les seconds ténors avec une verve et un métier étonnants, utilisant sa jolie voix claire et ductile pour parer son air «Frisch zum Kampfe» des nuances les plus délicates. »

Emmanuel Andrieu - concertonet.com

 

« Le Pedrillo de François Piolino doté d’une présence alerte et juvénile, est éminemment sympathique,[…] . Habitué du répertoire baroque, son « Im Mohrenland gefangen war » est une merveille de nuances. Il adopte dans l’ensemble une émission franche et claire tout à fait convaincante […] »

Tania Bracq - forumopera.com

 

 

 

La Vie Parisienne – Frick

Opéra de Nantes, 2011

« On se réjouit aussi de l’extraordinaire présence scénique de François Piolino (Frick), dont la superbe qualité de diction fait qu’on ne perd rien du texte. »

Emmanuel Andrieu - concertonet.com

 

« Frick à l’accent alsacien, François Piolino fait un sort à son « Je suis le major ! »

Bruno Villien - Opéra Magazine

 

« A ce titre, saluons le bottier Frick, vrai teuton dépressif (excellent François Piolino), lui-même émoustillé par la belle gantière d’Amel Brahim-Djelloul »

Alexandre Pham - Classiquenews

 

 

Billy Budd – Novice

Opéra de Paris, 2010

« Le Novice de François Piolino est irréprochable »

Catherine Scholler - Opéra Magazine

 

« A part Saks, le seul à porter jusqu’au bout le destin de son personnage reste François Piolino, novice brisé et fragile, d’une insoutenable vérité. De voix, de geste, il efface tous ses comparses sinon Gidon Saks justement : leur impossible scène d’amour – c’en est une, cimentée par le sadisme du premier et la masochisme du second – est le vrai clou de cette production dont nous avons déjà assez dit qu’elle est de bout en bout exemplaire. »

Jean-Charles Hoffelé - concertclassic.com

 

« […] ou encore aux plaies dorsales et à l’instrumentalisation du Novice (la voix claire, lumineuse et l’interprétation touchante de François Piolino) »

Christophe Candoni - toutelaculture.com

 

« The Novice is always a scene- and heart-stealer and the excellent François Piolino did just that, displaying a well-tutored tenor to boot. »

James Sohre - Opera Today

 

« The cast is uniformly excellent, from the small role of the frail young Novice, beautifully sung by Swiss tenor François Piolino to the leading men […] »

Judy Fayard - Wall Street Journal

 

« Certains solistes au rôle plus bref sortent du lot comme François Piolino (Novice d’expérience). »

Jean-Laurent Poli - Le Post

 

« On s’autorisera un coup de cœur pour la ligne de chant délectable du Novice de François Piolino ; il offre dans son duo du 1er acte avec Vladimir Kapshuk unes des pages les plus célestes de l’opéra. »

Emmanuelle Giuliani - La Croix

 

 

 

A Midsummernight's Dream - Flute / Thisbe

Nancy, 2008

« Piolino, en travestie Thisbé, ébauche une danse du papillon à la Loïe Fuller et meurt dans un battement des mains qui est celui de Pavlova dans le Lac des cygnes, un régal royal. »

Benito Pelegrin - Classiquenews

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now